Le cacao

Tout sur le Cacao

Description, bienfaits nutritionnels et vertus cosmétiques du cacao

Arbre tropical pouvant atteindre 4 à 12 m de hauteur, le cacaoyer produit environ 150 fruits chaque année. Ces fruits, appelés cabosses, dont la couleur varie du jaune à l’orange, renferment une trentaine de fèves de cacao plus ou moins grosses, longues ou aplaties selon la variété.

Dès le 18è siècle, le cacao fut associé à un cœur en bonne santé ; d’où son surnom de « nourriture des dieux ». Cependant, les preuves scientifiques confirmant les bienfaits du cacao sont très récentes.

La République Dominicaineproduit 2% de la production mondiale, c’est le troisième pais du continent américain et le huitième du monde.

Le produit le plus direct élaboré avec les fèves de cacao est le beurre de cacao, qui possède de nombreuses propriétés hydratantes. Contenant 53% de matières grasses il est utilisé dans la fabrication de nombreux produits para-phamaceutiques ou cosmétiques.

Parmi les huiles et les graisses disponibles en cosmétique, le beurre de cacao est celui qui aide le mieux à créer un film protecteur sur la peau. Il soigne et cicatrise également les brûlures les coupures, égratignures et vergetures, et constitue un excellente huile de massage hydratant.

Bien sur, impossible de parler du cacao sans penser au fameux chocolat. Celui-ci est fabriqué à partir fèves de cacao. Celles-ci sont recouvertes d’une pulpe blanche gluante, qui est notamment dégustée en République Dominicaine en suçant les fèves, et qui servira à une première fermentation au soleil, au cours de laquelle les premiers arômes de cacao se développent. Elles sont ensuite triées, nettoyées, torréfiées, puis concassées, et enfin réduites en poudre, afin d’être mélangées au beurre de cacao et au sucre pour donner le chocolat.

Ce dernier contient vitamines A1, B1, C, D, E, du fer et du magnésium sensées améliorer, entre autres, vision, formation osseuse, équilibre nerveux et fertilité.
Pas étonnant que les Aztèques considéraient le cacaoyer comme un arbre de paradis, quand on sait que l’on attribue encore à son fruit des propriétés anti-oxydantes contre le vieillissement, ou anxiolytiques contre le stress et la fatigue.
En voici de bonnes raisons pour ne pas culpabiliser lorsque on avale trois tonnes de chocolat, surtout en ces fêtes de Noël ! A consommer avec modération tout de même…