Le fruit de la passion

Tout sur le fruit de la passion

Description, bienfaits nutritionnels et vertus cosmétiques du fruit de la passion

Venu d’Espagne et du Kenya, le fruit de la passion ou la Chinola comme on l’appelle ici est gros comme une balle de tennis, sa peau peut être rose, pourpre ou jaune verdâtre selon sa variété (ceux de République Dominicaine sont le plus souvent jaunes).

Il contient de très nombreuses graines noires, entourées de leur tégument. La pulpe est très mucilagineuse, jaune clair ou orangée.

Issue de la passiflore, c’est une plante grimpante, que l’on retrouve dans les régions tropicales, aussi bien aux Antilles, en Afrique, qu’en Australie, et bien sur en République Dominicaine.

Comme le reste des fruits, exotiques ou non, il est composé en grande partie d’eau, ce qui en fait un fruit très rafraîchissant. Très parfumé, à la saveur à la fois sucrée et bien acidulée, il peut être dégusté nature ou en coulis et sorbets, et c’est un vrai régal.

Il contient une quantité modérée d’hydrate de carbone, mais apporte très peu de protéine et de graisse, c’est pourquoi son apport calorique est modéré. De ses vitamines, on retient surtout la provitamine A et la vitamine C, toutes deux d’actions anti-oxydantes.

Et de ses minéraux, les plus abondants sont le potassium, le phosphore et le magnésium.
De plus, il fournit des fibres très abondantes (plus de 7 g aux 100 g), bien tolérées en dépit de la présence de petites graines croquantes dans sa pulpe.

Les feuilles et les fleurs du Fruit de la Passion seraient anti-spasmodiques et relaxantes et ses graines, vermifuges.

Il est digeste et bon contre la nervosité.

Cependant, en République Dominicaine on dit qu’il n’est pas recommandé d’en donner aux hommes puisque ces fruits baissent la pression sanguine !